bricoman

Le bricolage, source d’attractivité territoriale

En juin 2016, Bricoman Soissons, magasin-dépôt spécialisée dans le bricolage, filiale du Groupe Adeo, a ouvert ses portes. Sa direction est assurée par Monsieur Gits, 39 ans et ancien directeur du Bricoman de Grenoble.

Pourquoi choisir Soissons ?
Il nous explique les raisons de ce choix, alors que le groupe cible généralement des villes plus importantes. « Le Soissonnais présentait une opportunité concurrentielle. Nous avions constaté un manque d’offre en fourniture d’outillage, associé à un besoin de mise à disposition d’une grande variété de matériel professionnel. ».
Il poursuit en détaillant la spécificité de la clientèle, leurs besoins et attentes.

« Nous avons deux profils de clients. Des particuliers qui effectuent des travaux de rénovation, qui construisent en auto construction ou qui entretiennent leur maison ou leur appartement. Ils ont besoin d’être conseillés et aidés. Mais aussi des artisans, à qui nous devons un accompagnement personnalisé, la prise en considération de leur corps de métier, et des services leur permettant de gagner du temps. Dans tous les cas, la relation doit-être personnalisée. Nos conseillers sont des spécialistes pour accompagner un gros bricoleur ou un artisan en recherche de matériel divers pour son chantier. Nous devons être disponibles douze heures par jour et six jours sur sept avec des prix alignés au plus bas du marché. Ceci dit, n’étant pas discounteur, il n’est pas question de suivre un concurrent avec des prix cassés. La qualité au juste prix et tout sous le même toit font partis de nos engagements. ».

Les facteurs d’attractivité économique
De plus en plus de professionnels de la région parisienne ont des chantiers en cours dans notre région.
« D’autres enseignes bénéficient du passage de nos clients qui viennent de loin. Le jardinage par exemple. Ils mangent et s’habillent comme tout le monde. Nous constatons des arrivées de particuliers de la région parisienne et surtout de ceux qui travaillent sur Roissy. Nous avons un vivier de plus de mille artisans en activité à 45 minutes de Soissons. Les élus du GrandSoissons ont été très sensibles à tous ces facteurs. Nous souhaitons développer le partenariat local pour augmenter l’attractivité générale. Il en va de notre image et c’est dans nos valeurs. ».

bricoman

Monsieur Gits (au centre) : Chaque salarié doit s’épanouir

Un bilan « recrutement » exceptionnel
La création du magasin a nécessité à l’ouverture un important recrutement, déterminant pour l’avenir. Sur les cinquante recrutements effectués, dix sont des mutations de postes et quarante des embauches en CDI. Il a été mis en place, en partenariat avec Pôle Emploi, la Méthode de Recrutement par Simulation (MRS). Il s’agissait de recruter autrement, sans la prise en compte des expériences et des diplômes. Les candidats volontaires ont participé à une succession de tests fondés sur la recherche des habiletés. L’objectif étant de repérer toutes les capacités nécessaires à la tenue des postes proposés.
« Le travail réalisé avec Pôle Emploi s’est avéré très positif. Un an plus tard, nous constatons un turnover inférieur à 10%. C’est exceptionnel sur une ouverture. Sans compter que deux collaborateurs, anciens artisans, ont décidé de se remettre à leur compte et sont devenus clients.».
Cette méthode de recrutement aura aussi permis de développer la convivialité, l’entre aide au travail et de faciliter la mise en place de formations internes entre collègues.
Pour Monsieur Gits, « tout doit être imaginé ensemble pour que chaque salarié s’épanouisse. ».