N-ETUDES, une croissance constante

N-Etudes fut l’une des premières entreprises à intégrer le Parc Gouraud de Soissons en 2008 et connaît, depuis, une croissance constante. C’est un bureau d’études dont les ingénieurs, projeteurs et dessinateurs, prennent en charge des projets industriels de conception assistée par ordinateur (CAO), dans les métiers du génie mécanique et électrique.
Le nombre de salariés est passé de 15 à 30 en dix ans, avec des qualifications allant de BAC+2 à BAC+5, et un chiffre d’affaires global atteignant 2,5 millions d’euros.

L’activité va de la conception à la réalisation, avec des applications industrielles variées telles que : la réalisation d’une machine de découpe des éléments de décoration en pâtisserie industrielle, un robot pour des sous-traitants travaillant pour Peugeot, Jaguar et BMW, destiné à l’assemblage de pièces ayant pour fonction la fermeture automatique des véhicules, des machines automatiques d’assemblage pour des enceintes acoustiques haut de gamme, un robot d’habillage d’éléments additifs pour des flacons de parfum, etc.

 

Un duo complémentaire
Les artisans de ce projet sont Franck Descatoire et Thierry Pellegrino, 55 ans, deux amis de longue date et natifs de Soissons. Franck nous résume l’historique de leur association.

« Nous avons fait connaissance au lycée et avons partagé les mêmes classes jusqu’au Bac. En plus, le hasard astrologique a voulu que nous soyons nés tous les deux à Soissons, le même jour de la même année, avec  1h 30 d’écart. Notre amitié, elle, s’est construite naturellement.
Nous avons ensuite pris deux chemins différents, mais sans se perdre de vue. Je suis devenu ingénieur en Maths Appliquées pour aller vers les sciences et technologies du numérique et les pratiques de l’intelligence artificielle. Puis, j’ai travaillé dix ans à la COGEMA dans le nucléaire. Thierry, lui, est diplômé ingénieur en physique chimie et intègre assez rapidement une petite entreprise soissonnaise, M-Chemicals, spécialisée dans la distribution de produits liés à la fabrication des emballages.
C’est en 1997 que tout bascule, lorsque Thierry m’informe que son patron souhaite céder son entreprise. Nous avons alors décidé de reprendre la Sarl M-Chemicals et de construire notre projet. Thierry a continué la distribution des produits et nous avons commencé à développer les études et la fabrication de machines à manutention automatique. Quelques mois plus tard nous déposions la marque N-Technologies à l’INPI, afin de développer l’activité sur la France entière. ».

Descatoire et Thierry Pellegrino, deux amis de longue date

Consolidation et diversification

A partir de 2005, tout va très vite. Création d’une entreprise sœur, N-Etudes, pour la partie des études mécaniques et machines spéciales dans toutes les industries. Création d’une agence à Beauvais, en reprenant un bureau d’études local, et d’une antenne à Amiens.
En 2011, ils créent N-Techno Assistance, afin de mieux séparer les études de la fabrication, ainsi qu’un nouveau département chez N-Etudes, orienté tuyauterie et chaudronnerie, avec reprise d’un bureau d’études spécialisé à Vic sur Aisne. Enfin, l’implantation régionale en Rhône Alpes est consolidée par un bureau à Bourg en Bresse.

Franck Descatoire nous apprend qu’un nouveau projet est dans les tiroirs. Il s’agit de se lancer très prochainement dans l’étude et la fabrication, clé en main, d’armoires électriques et automatismes industriels.

En savoir plus : www.n-etudes.fr