xeilom2

Xeilom : la fibre optique dans le GrandSoissons

Après des études électrotechniques, Dani Morville, 44 ans, axonnais d’origine, intègre, dans les années quatre vingt dix, une entreprise en région parisienne spécialisée dans le domaine des installations électriques et électroniques. Il comprend très rapidement que le paysage des télécommunications est en plein bouleversement. C’est donc sur le terrain qu’il va acquérir de précieuses compétences. En 1995, il participe à l’installation d’un réseau en fibre optique sur le toit du stade de France pour la protection des tribunes et des structures.

Du cuivre à la fibre optique

En 2000, Dani Morville décide de revenir dans l’Aisne et intègre une entreprise soissonnaise. « Une expérience exceptionnelle qui m’a permis d’innover en mettant en place un atelier de pré-câblage assorti de conseils et de formations. Un service déterminant pour aider nos clients à passer du câble en cuivre à la fibre optique. Elle est plus fine, délicate et constituée de verre à l’intérieur. On véhicule de la lumière et on ne la plie pas à angle droit. Sa manipulation est un métier ».

Il prend ensuite la responsabilité du service commercial pendant huit ans et, fin 2009, il envisage de voler de ses propres ailes. « Un de mes anciens employeurs, dont je suis aujourd’hui client, m’a suggéré de reprendre une entreprise créée en 1989 et située à La Flèche dans la Sarthe. Sa clientèle est constituée d’installateurs électriciens et téléphonistes située dans l’ouest de la France. Je décide en 2010 de relever le défi en rachetant l’entreprise Xeilom. ».

Une vision novatrice

Tout va alors très vite. Dani Morville se lance dans une prospection commerciale intensive sur la région parisienne tout en préservant la clientèle existante. Il se démarque de ses concurrents en proposant, en plus de la distribution de câbles divers, des produits d’alarme, vidéo, web, domotique et téléphonique, des services et des fabrications à la demande. « L’atelier permet de pré-équiper des armoires et des coffrets destinés à être installés sur les chantiers ainsi que la fabrication de cordons adaptés. ».
En 2014, pour être plus proche de sa nouvelle clientèle, Dani Morville entre en relation avec le Service du Développement Economique de la Communauté d’Agglomération du Soissonnais et transfère le siège social de Xeilom sur le plateau de Ploisy, avec 1500 m2 disponibles. Grâce à son réseau, tous les salariés de la Sarthe ont été reclassés.

xeilom

Dani Morville : un optimisme justifié

L’avenir de Xeilom est prometteur

Aujourd’hui l’entreprise est en plein développement avec 5000 références produits, la création de plusieurs marques déposées, une spécialisation en fibre optique, la création d’une agence à Nantes avec showroom. Auxquelles s’ajoute la création d’un site internet e-commerce avec forum et plateforme d’information technique. Xeilom embauche et dispose d’une force de huit salariés, dont trois à l’atelier de fabrication, travaillant tous dans un esprit d’équipe.
« Nos clients vont de l’artisan jusqu’aux grands groupes. Aujourd’hui le négoce n’est plus suffisant. C’est en assurant à la fois la distribution, la fabrication, la logistique et les services que nous avons pu multiplier par trois notre chiffre d’affaire en sept ans. ».

Avec le renforcement du très haut débit en France, les champs d’interventions de Xeilom n’ont plus de limites : le logement, le tertiaire, les collectivités, l’industrie, etc. L’avenir est donc prometteur.
Mais avec sa fibre personnelle de challenger, Dani Morville, ne récolte-t-il pas les fruits de sa vision novatrice ?
En savoir plus