Le Bistroquet, une approche moderne du commerce de proximité

Laurence ROXIN BOUISSOU a ouvert son restaurant Le Bistroquet le 14 juin dernier à Soissons. En lieu et place du premier café ouvert dans la ville, ce petit établissement de 36 couverts au style bistro 1900 a été entièrement réaménagé et remis aux normes pour proposer une cuisine maison. Le dispositif d’aide au commerce de proximité mis en place par GrandSoissons Agglomération et le Fonds d’Intervention pour la Sauvegarde de l’Artisanat et du Commerce (FISAC) attribué par la Ville de Soissons ont donné un petit coup de pouce au projet.

Le sens du commerce

Originaire du GrandSoissons, à 19 ans Laurence part faire des études dans la vente et l’apprentissage des langues. Démarrage de carrière commerciale dans le milieu bancaire à Paris, puis changement de cap. Ce qu’elle veut : diriger son affaire. Elle se toque pour la restauration.

« C’est un métier que l’on fait par passion. On est en décalage avec la vie sociale parce que l’on travaille pour créer des moments de plaisir. Il faut aimer les gens et être épicurien ! ».

Après 20 années dans la restauration, dont 10 ans passés à Aix-en-Provence, sa situation familiale l’amène de nouveau à Soissons. C’est aussi un retour aux sources pour la dynamique quadragénaire qui a envie avec ce projet de participer à la vie locale.

« On organise des soirées huîtres tous les vendredis d’hiver, on va fêter le Beaujolais nouveau. On aimerait organiser des soirées piano bar. ». Et ce lieu chaleureux fonctionne : « On ne s’attendait pas à un tel accueil ! L’offre en restauration traditionnelle avec du fait maison n’est pas encore très étoffée ici, pourtant, la demande existe. Il ne s’agit pas que d’utiliser un marché existant. Le potentiel du marché se stimule. A nous commerçants de savoir comment apporter quelque chose de différent, propre à chacun, pour durer. L’ambiance fait la différence.».

Laurence dans son restaurant Le Bistroquet

Un investissement immobilier aidé

Les travaux à entreprendre pour ouvrir le Bistroquet ont été conséquents et ont nécessité 100 000 € d’investissement. Le local a été refait du sol au plafond, en prêtant attention aux normes en vigueur. Une isolation phonique a par exemple été installée. L’électricité a été refaite, le plus gros poste de dépense. Située dans un ancien bistrot, la cuisine a été entièrement équipée.
L’attention est aussi portée sur le cadre :

« Je voulais une décoration fleurie, fraîche, gaie. Que l’on soit confortablement installés et que l’on s’y sente bien ».

Laurence s’est d’ailleurs tournée vers l’entreprise d’insertion locale, SEVE, pour la réalisation des tables en bois.
Les aides décrochées, 7500 € par le dispositif d’aide au commerce de proximité mis en place par GrandSoissons Agglomération, complétée par le FISAC attribué par la Ville de Soissons ont couvert une petite partie de l’investissement. Cette confiance accordée par les pouvoirs publiques locaux a aussi été le premier signal d’encouragement pour l’entrepreneuse.

« Le GrandSoissons est un territoire accueillant », conclut Laurence avant de troquer son tablier de restauratrice pour celui de maman avant le prochain service demain.

 

Le Bistroquet / 4 Rue Charpentier, 02200 Soissons /Téléphone : 06 06 66 77 01