SAICA Paper : industrie et développement durable

L’usine SAICA PAPER, implantée à Venizel depuis 1924, est spécialisée dans la fabrication de papier 100% recyclé, connue et reconnue pour la qualité de ses produits. 40% sont aujourd’hui expédiés à l’international. L’implantation soissonnaise a facilité son ouverture sur le marché du Benelux et de l’Allemagne.
L’entreprise est une filiale du groupe espagnol Saica, originaire de Saragosse et devenu un leader européen en fabrication de papier et d’emballage recyclé en carton ondulé. Le Groupe compte plus de 8 000 salariés et est implanté dans 7 pays européens, dont deux unités industrielles présentes dans le Soissonnais.
SAICA PAPER applique un modèle économique dit : « circulaire ». Il implique que le déchet d’une industrie soit recyclé en matière première.
Comment se traduit son application sur le site de Venizel  ?

Des investissements à la hauteur du challenge
Depuis ces dix dernières années, l’usine de Venizel s’est littéralement transformée. L’objectif étant de franchir un cap technologique et industriel en modifiant ses processus de fabrication, en accroissant ses capacités de production et en valorisant ses sous-produits.
Il a été procédé à l’extension du stockage des papiers à recycler, à la construction d’un nouvel atelier de préparation de pâte utilisant 100% de matières premières recyclées et à la rénovation de la machine à papier et de ses connexes. Un bâtiment de stockage des bobines de papier destinées à la commercialisation a été construit.
Un impact environnemental positif
Une nouvelle station de traitement des effluents est en service. Ceux-ci sont rejetés dans l’Aisne avec une qualité des eaux voisine de celles pompées dans cette même rivière. Les sous-produits d’épuration des eaux sont valorisés en épandage chez des agriculteurs de la région pour enrichir leurs sols.

saica-web
Un stock de matières premières précieux

Aujourd’hui, l’usine de Venizel emploie 160 salariés et collaborateurs, fabrique 250.000 tonnes par an de papier recyclé et dispose d’une capacité de stockage de 15.000 tonnes de matières premières.

La Responsable des Approvisionnements, nous en donne la mesure.
« Ce sont 50 camions par jour de déchets de carton et papier qui arrivent à Venizel, récupérés sur une zone géographique d’un rayon de 150 km. Nous couvrons l’Ile-de-France, une partie de la Normandie, les Hauts-de-France et la Champagne-Ardenne.».
Elle explique avec passion que chaque foyer contribue, souvent sans le savoir, à cette démarche d’économie circulaire. « Quand les emballages à base de carton usagé sont jetés dans le bon réceptacle ou déposés à la déchetterie la plus proche, ils sont transformés en matière première pour produire du papier neuf destiné à la fabrication d’emballage en carton. Et la boucle est bouclée ! ».
Son deuxième message nous interpelle quant à notre implication personnelle. « Nous sommes tous des acteurs de cette transformation qui permet, tout en minimisant les coûts et en créant de l’emploi, d’agir positivement sur l’environnement. Un petit geste suffit. ».

SAICA PAPER France à Venizel démontre que son développement économique est non seulement compétitif et créateur d’emplois mais en adéquation avec la protection de l’environnement. Aujourd’hui, l’entreprise nous informe de sa décision d’investir 45 millions d’euros dans une « Chaudière à Biomasse », suite à un appel à projets lancé par l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME).